Le label bas carbone permet de montrer la voie d’un système agricole vertueux qui diminue ses émissions de gaz à effet de serre et qui peut également être une source de revenus à terme pour les agriculteurs en permettant à des acteurs moins vertueux de diminuer leur empreinte carbone auprès des exploitations agricoles françaises qui développent le stockage du carbone.

Une fois ce principe énoncé, c'est la volonté d'un collectif, groupe d'agriculteurs, filière territorialisée (ou non ) qui peut faire la différence et ainsi trouver des valorisation économiques et environnementales.

Mettre les acteurs en réseau, créer des conditions de valorisation économique et gagner en pérénnité, tels sont les enjeux de ces nouvelles possibilités d'engagements de l'agriculture en lien avec les enjeux environnementaux globaux pour les prochaines decennies à venir.